jeudi 12 octobre 2017

Fédération Anarchiste et CNT sur les murs


Communiqué Piotr Riabov (FA et IFA )

Piotr Riabov (Пётр Рябов), l’un des historiens de l’anarchisme les plus célèbres en Russie, professeur au département de philosophie de l’université de pédagogie de Moscou, auteur de livres, a été arrêté à cause d’une conférence sur l’histoire du mouvement anarchiste. Il a été condamné à six jours de prison.

L’arrestation eut lieu le 9 octobre en Biélorussie, où Riabov s’est rendu pour donner des conférences. La police a envahi la conférence et arrêté l’historien et plus d’une vingtaine de personnes venues à la conférence.

Tous ont été emmenés au poste de police et interrogés. La police a saisi les livres et autres documents imprimés que Riabov devait utiliser pendant la conférence. Ce jour-là, tous ont été libérés après les interrogatoires.

Mais le 10 octobre, Riabov fut arrêté de nouveau dans le train quand il rentrait à Moscou. Il a été jugé le 11 octobre et condamné à six jours de prison.

Il a été accusé de vandalisme et de propagation de matériels extrémistes.

La revue La Liberté ou la Mort (No 6, 2007) fut considérée comme extrémiste. En signe de protestation, il a commencé aujourd’hui 11 octobre une grève de la faim. Piotr Riabov (Пётр Рябов), avec Vadim Damier, est le principal historien contemporain de l’anarchisme en Russie.

Il a besoin de solidarité internationale et d’un soutien urgent.
Attaque de la police / Police attack / Ataque policial
https://pramen.io/ru/2017/10/militsiya-atakovala-lektsiyu-petra-ryabova-v-grodno-obnovlyaetsya/
Procès / Trail / Julgamento
https://pramen.io/ru/2017/10/petra-ryabova-sudyat-v-baranovichah/
L’arrestation / Arrest / Preso pela policia
https://pramen.io/ru/2017/10/petra-ryabova-osudili-na-6-sutok/
Conférences de l’historien / Conferences of the historian / Conferências do historiador
https://pramen.io/ru/2017/10/lektsii-petra-ryabova-v-grodno/
Page de l’historien / Page of the historian / página do historiador
http://mpgu.su/staff/ryabov-petr-vladimirovich/

PDF ici : https://groupegrainedanar.files.wordpress.com/2017/10/communiquc3a9-piotr-riabov.pdf

Radical Graffiti, ni monarquia, ni republica


Antifa Shutsdown Nazi March in Sweden


Archive Fédération Anarchiste



Lourd verdict dans le procès de la voiture de police brûlée quai de Valmy à Paris

Le président a suivi ou alourdi les peines demandées par le procureur dans l’ensemble, en s’autorisant des comparaisons limites. Les condamnés sont sommés de payer au syndicat de police Alliance, partisan du tout sécuritaire, 5000 euros de dommages et intérêts. Les condamnations se sont basées sur la foi du témoignage anonyme d’un policier du renseignement qui n’a jamais pu être contre-interrogé et dont les propos se contredisaient à plusieurs reprises : Angel B. : relaxé ("participation à un groupement en vue de la préparation de violences volontaires") / Leandro L. : coupable, 1 an de prison avec sursis ("participation à un groupement en vue de la préparation de violences volontaires") / Bryan M. : relaxé ("participation à un groupement en vue de la préparation de violences volontaires") ; coupable, 1000€ d’amende ("refus de prélèvement d’ADN") / Thomas R. : coupable, 2 ans de prison dont 1 avec sursis ("auteur de coups de poing et de coups de pieds sur le véhicule") / Kara B. : coupable, 4 ans de prison dont 2 avec sursis ("jet d’un plot métallique sur le pare-brise") / Ari R. : coupable, 5 ans de prison dont 2 ans et demi de sursis ("coups à l’arrière de la voiture à l’aide d’un plot métallique) / Nicolas F. : coupable, 5 ans de prison dont 2 et demi avec sursis ("coups sur le policier avec une tige") / Antonin B. : coupable, 5 ans de prison dont 2 avec sursis sans mandat de dépôt ("agression du policier à l’intérieur de la voiture et bris de la vitre arrière") / Joachim L. : coupable, absent, 7 ans de prison (jet du fumigène)... 

mercredi 11 octobre 2017

Entrée de l'état d'urgence dans le droit commun, dernière mise à jour

La commission mixte paritaire (assemblée/sénat), qui s’est tenue lundi 9 octobre, a validé le texte définitif de la "loi anti-terrorsite", il sera présenté pour son adoption définitive à l’Assemblée nationale, mercredi 11 octobre, et au Sénat, le 18 octobre.

 Quelques petites choses ont changées, rien de bien fracassant, mais autant être précis :

- la clause "d'autodestruction" au bout de 3 ans s'appliquera à toutes les mesures compris dans cette loi, avant la commission elle était seulement valable pour les "assignations à domicile" et les "perquisitions administratives". La clause ne sera valable que si le gouvernement ne les jugent plus nécessaires autrement elles perdureront.

- concernant les personnes assignées a residence,
Ajout  : elles pourront être soumise à l'interdiction de fréquentation
de certains lieux.
Suppression de «l'obligation, pour une personne soumise à une mesure individuelle de contrôle administratif et de surveillance, de déclarer les numéros d'abonnement et les identifiants techniques de l'ensemble de ses moyens de communication électronique»

- La zone pour « les contrôles des zones frontalières » (gares/ports/aeroports) passe de 20km à 10km

- Le gouvernement prepare une petite annexe pour la loi antiterroriste concernant l'extension des contrôles d’identité « aux frontières », en gros au nom de la lutte contre « la criminalité transfrontalière », avec une  nouvelle définition des « zones frontalières », la police n’aura pas besoin d’un feu vert de la justice pour lancer des opérations de contrôle, selon le monde et la Cimade, "la zone frontalière" pourrait englober les 2/3 du pays

Voir communiqué Part 1 du projet :
 https://etincelle-noire.blogspot.fr/2017/10/entree-de-letat-durgence-dans-le-droit.html
Voir communiqué Part 2 du projet :
http://etincelle-noire.blogspot.fr/2017/10/communique-de-la-federation-anarchiste.html